Lecture non religieuse de « Laudate si » (24 mai 2015)

Le fond de l’intervention papale est, je crois, que ce sont les mêmes mécanismes qui écrasent les petits parmi les hommes et les petits de la nature (biodiversité notamment, chantée par François d’Assise). Est condamnée la soumission à un paradigme (une explication du monde, une manière de le voir) où la technique a conclu un pacte avec l’argent dans un but de domination. Les choses, les arbres sont ainsi ramenés à leur seule valeur marchande. Lire la suite