Catholicisme – modernisme: 2 lectures

Deux livres en apparence, opposés par leur sujet, traitant cependant d’une même période de l’histoire du catholicisme mais se rapportant tous deux à des questions de pouvoir. Comment se partager le legs d’un Charles de Foucauld dont le parcours de vie est comme, en résumé, une façon d’exister entre pauvres et riches, entre chrétiens et musulmans. Pour le second, comment l’Église catholique détentrice d’une vérité auto-instituée a-t-elle en un peu plus d’ un siècle, abandonné (presque) cette posture de promontoire qui la rendait insensible aux questionnements de la raison,voire des femmes, voire des situations humaines ? Lire la suite