Les marchands de doute – le film et le débat ATTAC

C’était le jeudi 12 octobre. ATTAC (Liège) avait choisi de présenter le film « marchands de doute » réalisé par R. Kenner, N. Oreskes, E. Conway en 2014, en prolongement du livre éponyme de N.Oreskes et E. Conway paru en 2010.

De quoi s’agit-il ? D’aplatir la vérité des faits face aux appétits conjoints des producteurs et des consommateurs par rapport au tabac et au réchauffement climatique 2.

Sans doute, est-ce le premier pas, mettre en évidence cette collusion d’intérêts : alimenter la production et la demande de ces nuisances pour et par des appétits gloutons, les nôtres.

Mais il ne faut pas prendre le film à l’envers. Il s’agit de démasquer la position, la stratégie de quelques grandes firmes internationales par rapport à la vérité des faits.

Oui, la vérité des faits est celle-ci : le tabac est cancérigène,… ; oui, le climat de la terre est déjà perturbé par les activités humaines.

Et pourtant combien de fumeurs encore ; combien d’activités exigeant toujours plus d’énergie, dispersant toujours plus de CO2 ( et tutti quanti).

Nous ne voulons pas savoir ? Ou au contraire, exigerons-nous le droit de savoir (« right to known ») ?.

A ce croisement de l’ignorance fabriquée, entretenue, voulue et d’un savoir qui ouvre sur la santé et l’avenir, on trouve la fabrication du doute.

Car le doute est un produit. « Doubt is our product ». Qui se vend et s’achète. Il faut en démonter la chaîne de fabrication.

Au commencement, il y a le producteur, ses cigarettes. Il faut les vendre, la santé des gens, des écosystèmes n’entre pas dans l’équation de leur calculette. Et le doute, la dénégation, cela peut s’acheter.

Sont entremetteurs (aux États-Unis, dans le cas de notre film) de puissants think-tanks, clubs de réflexion eux-mêmes inspirateurs des « marchands de doute » que l’on a vu se répandre sur les ondes, sur les écrans, dans les publications, les réunions,…Toute une « technologie » de la désinformation se met en place avec ses chapelles, ses « tribus », ses « fidèles » qu’il faut rassurer , conforter pour que continue le « Business as usual ».

En face d’eux, les scientifiques, arrimés aux faits qu’ils mettent en évidence, parfois confinés dans leurs labos mais dont le GIEC rassemble les contributions à l’intention des décideurs, des politiques en un mot.

Enfin, il y a « nous » qui voulons savoir (ou ne pas savoir) et « eux ». Dans le contexte climatique, ils fuient leurs terres craquelées, abandonnent leurs troupeaux décimés et se retrouvent dans les villes, parfois recrutés par Daech.

ATTAC-cercles

Ce que le film montre bien, c’est la mise en place d’une technique de négation des faits. Technique efficace, bréviaire de procédures qui peuvent se généraliser, s’exporter, se vendre. Quoique de plus facile, un texte, éventuellement rédigé par une plume honorable, qui dit : « ce n’est pas tout à fait certain, il faut plus d’études, plus de cas,… ». Le doute est né, la décision (car c’est de cela qu’il s’agit) au niveau politique, reportée, plus de cigarettes seront vendues…

La question climatique a ceci de particulier, est qu’elle s’inscrit dans une géostratégie, transfrontière. Elle ne peut être abordée qu’au niveau international.

Et un nouveau dilemme pour l’avenir. Restreindre par des règlements internationaux, l’émission de CO2 ou alors, abandonner le sort de la terre à des géo-ingénieurs… pour lesquels tout problème a sa solution technologique ! Mais !!!

Il est difficile de résumer la riche discussion qui s’en est suivie. Je retiens une chose. La conviction se nourrit d’une exigence de vérité (la vérité des faits) et d’action, d’engagements citoyens et politiques. Il y a là, comme un cercle vertueux.

Michel Ansay
20-10-17
http://partagesavoirs.blogspot.be

 

Document téléchargeable

Les marchands de doute: le film et le débat ATTAC

 

NOTES

1 ATTAC Liège 04/349.19.02 info@liege.attac.be rue du Beau-Mur 484030 Grivegnée

Attac est aujourd’hui un mouvement international regroupant des citoyens et des associations, décidés à dépasser les clivages traditionnels, dans le respect de la différence et dans l’indépendance vis-à-vis des partis et des groupes constitués, afin d’aborder des problèmes importants, comme :

Établir une taxe sur la spéculation monétaire pour une aide aux citoyens ; Entraver la spéculation internationale ; Taxer les revenus du capital ; Sanctionner les paradis fiscaux ; Empêcher la généralisation des fonds de pension ; Établir un cadre légal pour les opérations bancaires et financières ; Annuler la dette publique du Tiers-Monde.

Actuellement, Attac poursuit des campagnes contre les dérives des grandes organisations internationales, la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International (FMI) ainsi que l’Organisation Mondiale du Commerce(OMC) et notamment son Accord Général sur le Commerce des Services (AGCS).

2 Le film traite aussi des retardateurs de flamme, dans le cas plus particulier des Etats-Unis, où par le truchement d’un bouc émissaire, le revêtement des fauteuils, canapés,berceaux,… la question a pris un tour national.

3 Rendre hommage à la plate-forme wallonne du GIEC qui constitue une bonne sources d’infos pour chacun.