Science et islam

Science et Islam

A propos de deux livres

Averroés, Avicenne ,… des conceptions de la médecine qui interpellent encore. ( Ali Benmakhlouf, Pourquoi lire les philosophes arabes, 2015).

Un rapport souvent ambigu de l’islam avec la science ? Une physicienne tunisienne, F.F. Charfi, s’interroge. (La science voilée, 2013).

Adeptes du petit « et »en matière de savoirs, il était difficile de ne pas inscrire notre réflexion dans la question d’aujourd’hui, celle de l’articulation difficile, de nos identités multiples. Elles font de chacun d’entre nous une mosaïque de couleurs, de savoirs et de relations au connaissable et à l’inconnaissable,d’êtres au monde et dans le monde,…

Cette lettre prend acte du fait musulman dans les sociétés occidentales, en particulier dans la nôtre. Connaître, prendre le chemin de la « reconnaissance ». Et cette dernière a beaucoup de significations. Il s’agit notamment dit P. Ricoeur, de passer d’une reconnaissance comme identification (qui est-il, qu’est-ce?) à une reconnaissance de l’homme « capable » (de dire « je » et « me voici ») et enfin d’une reconnaissance mutuelle qui permet de faire société.

Ce besoin de reconnaissance caractérise la jeunesse d’aujourd’hui, engendrant, s’il n’est pas rencontré, une violence symbolique le plus souvent (on perd foi en l’avenir), brutale parfois.

Deux livres. L’un et l’autre mettent en évidence la contribution de l’islam à la science notamment dans la grande période (du VIIIème au XIème siècle). Par un immense mouvement de traductions, de création de bibliothèques, la science grecque fut traduite en arabe, et par le chemin d’el Andalous transmise à l’Occident. Mais il y a davantage, car savants, philosophes, médecins arabes furent originaux, créateurs de savoirs.

Aujourd’hui? L’islam confronté à la science occidentale? Il y a la parole vraie (parce que révélée) du Saint Coran, il y a ce que la science moderne découvre. Et cette immense interrogation. Comment concilier science moderne et Coran? Le monde musulman est divisé. Le Coran contient-il (à l’état caché, à découvrir par l’interprétation) tout le savoir scientifique d’aujourd’hui? Au contraire, pour d’autres,il est impossible de conférer au Coran un contenu scientifique et de vouloir reformuler la science moderne dans une version islamique 1! Le débat en particulier, se focalise sur la question du créationnisme qui nie l’évolution et du « dessein intelligent » qui défend l’idée d’un grand concepteur original.

Voilà à peine esquissé, l’objet de ces deux livres.

Michel Ansay

28 mars 2015.

Documents à télécharger

La science voilée

Islam et médecine

 

1 Nidhal Guessoum, Islam & Science http://islam-science.net/conference-islam-et-science